avis_edited.png

Urbanisme et projets

la problematique pinsagueloise

1. Risque majeur d'inondation

Notre commune est largement soumise aux risques d’inondation de notre confluence Garonne/Ariège. Les risques ne cessent de s’accroître avec un dérèglement climatique avéré et constaté. Une nouvelle étude cartographique de notre PPRI va prochainement être engagée par les services de la DDT sur demande du Préfet.

2. La carence avérée des transports en commun

Les transports en commun sont pratiquement inexistants sur notre partie de territoire. Les projets dans ce domaine par les actuels acteurs politiques en place, sont quasi nuls ! La ligne TISSEO nous a même amputé de notre ligne 52, malgré les requêtes de tous les usagers !

Le projet de construction de la gare de Pinsaguel qui avait alimenté les débats lors de la dernière campagne municipale a définitivement été abandonné…

Depuis, rien n’a été proposé ou seulement programmé par les services publics !

Nous en profitons pour vous annoncer que notre liste

EVEIL PINSAGUELOIS est inscrite sur le site de "Rallumons l'étoile" que nous vous incitons à découvrir et à aider.

JE VOTE RER.PNG
3. La pression des enjeux urbanistiques sur notre territoire

La croissance démographique de la mégapole toulousaine rend les territoires limitrophes attrayants pour les investisseurs bâtisseurs...

La densification des terrains libres ou des maisons à rénover est un réel enjeu économique.

Ainsi nous constatons que notre renouvellement urbain, nécessaire et incontournable dans un village, passe la plupart du temps par un remplacement systématique de nos maisons de village en complexes à étages !

 Ces futurs immeubles dont certains sont déjà programmés par notre nouveau PLU en centre bourg auront un effet « domino » dévastateur sur leur entourage immédiat. La promiscuité naturelle de ces bâtisses dérangera de par leurs vues intrusives l'ensemble du voisinage. Il reste évident qu'avec les futures propositions alléchantes des promoteurs, la plupart des voisins vendront à leur tour… !

4. La fausse quête des logements sociaux

Tout le monde a pu remarquer le rythme des constructions effrénées des communes environnantes comme Roques sur Garonne, Labarthe sur Lèze, Roquettes, Eaunes, Seysses, etc... Ces villages ayant doublé (voire triplé) le nombre de leurs habitants en quelques années ont dépassé depuis fort longtemps les 3500 âmes ! Depuis, sous la contrainte de la loi SRU renforcée par la loi ALUR en 2012, les maires de ces municipalités sont dans l'obligation, sous peine de sanctions financières, d'atteindre les quotas obligatoires de 20 à 25 % de logements locatifs sociaux d'ici à 2025. Pour certaines d'entre elles le déséquilibre économique est flagrant car augmenter la population oblige également à adapter les infrastructures municipales (culture, sport, écoles... ).

Pinsaguel, village de 2800 habitants n'est pas soumis aux quotas prévus par la loi SRU !

Pourtant force est de constater que les efforts effectués par la Municipalité actuelle n'en tiennent pas compte. Suite aux futures orientations d'aménagement prévues dans notre nouveau PLU, notre village atteindra les 14 à 15 % de logements sociaux.

Une question s'impose : Pourquoi vouloir systématiquement construire et dépasser ce seuil administratif mais bien réel des 3500 habitants ?

5. Bordes Blanches... L'espoir ?

C'est un des derniers Territoires encore vierge d'environ  77 ha aux portes de Toulouse. 

Notre CAM (communauté d'agglomération du Muretain) y prévoyait par son PLH (Plan Local Habitations) la construction de 1082 logements (soit 2500 personnes !) d'ici à 2030 sous la condition de la construction d'une gare à Pinsaguel (contrat d'axe). Après l'étude de faisabilité, ce projet, par l'obligation du doublement des voies de chemin de fer et de la réfection du pont, est devenu financièrement trop lourd pour les Pouvoirs Publics.

Ce territoire devenu "no man's land" reste une proie alléchante pour les investisseurs et un rêve d'eldorado pour certains propriétaires des lieux.

6. Les fausses promesses écrites de la majorité actuelle

Les dépenses pharaoniques du château Bertier pour sauver ce dernier de l’état de ruine programmée ont été rédhibitoires sur les nombreuses promesses annoncées par l’Equipe Municipale lors de la dernière campagne. 

La « profession de foi 2014 » qui décrivait l’ensemble des projets de la majorité municipale a été largement amputée comme signalé sur le documents ici

. Où sont les résidences senior ? 

. Qu'en est-il de la rénovation des bâtiments sportifs

  (club house de Foot) ?

. Qu'en est-il de la rénovation des routes, trottoirs, passages

  piétons sécurisés ?

. Qu'en est-il de l'étude de faisabilité et mise en place des pistes

  cyclables ?

. Qu'en est-il de l'amélioration des transports collectifs ?

. Qu'en est-il du développement des modes doux de déplacement ?

Notre projet, Nos engagements...

Protection de PINSAGUEL :

  • Nous protégerons notre commune et notamment nos maisons toulousaines en révisant ou modifiant le Plan Local d'Urbanisme avec une contrainte sur les hauteurs et/ou emprises au sol des futures constructions tout en conservant la souplesse nécessaire à l’accomplissement des futurs travaux de renouvellement et de réfection des propriétés existantes.

  • Élue, notre liste mettra tout en oeuvre pour peser au sein de la CAM et du Département afin de trouver des solutions satisfaisantes dans le cadre des transports en commun (Tisseo).

Même les Pinsaguelois ont droit à des bus !

  • "Sanctuariser" Bordes Blanches en Agricole c’est aussi préserver nos dernières terres nourricières proches. C’est donner un réel espoir à notre commune de s’inscrire dans le retour à une culture raisonnée avec une vision différente de notre avenir…

Les dizaines de propriétaires de ces lieux doivent comprendre que la richesse de leurs terres n’est pas dans la vente de leurs biens mais au contraire dans leur préservation !

Revenues en Agricole, ces terres pourront prétendre à engager de grands projets comme la construction de fermes photovoltaïques par exemple…Ces projets certes futuristes mais largement réalisables auront sans conteste, une part importante dans notre avenir économique avec un attrait financier certain pour les propriétaires des lieux. 

  • La réfection des routes, les trottoirs et tout particulièrement les passages piétons sécurisés aux endroits stratégiques et dangereux pour les piétons dans la commune seront listés et budgétés. Les bâtiments culturels et sportifs seront également une de nos priorités pour le mandat à venir. Nous intégrerons dans la réfection des bâtiments sportifs et/ou administratifs les nouvelles techniques novatrices des énergies renouvelables

  • Les aînés de notre commune n'ont malheureusement à ce jour que l'unique possibilité de s'épanouir dans des espaces subsidiaires, trop souvent partagés ou réglementés. Il est essentiel et primordial de leur créer un espace de vie dédié à leur entier épanouissement. Notre engagement majeur, sera de leur créer un lieu de vie qui leur sera totalement réservé et attribué. Ce projet sera une priorité dans notre mandature.

Engagements sur le Château BERTIER

Bien que les différences d'opinion dans ce domaine ont été développées et largement commentées près de 2 millions et demi d'euros HT ont été dépensés à ce jour par les contribuables pour sauver cette bâtisse d'une ruine assurée.

 

Ce choix politique engagé il y a plus de 10 ans par l'équipe municipale sortante n'a jamais été le notre.

Bien que sensibilisés sur les préservations historiques de notre patrimoine culturel, nous persistons à croire que devenir acquéreur en restant maître d'oeuvre de la réhabilitation de ce château est pour notre village une dépense conséquente qui a pesé sur les nombreux projets et travaux restant à réaliser sur notre commune... La réalité des promesses non tenues de l'engagement électoral de 2014 le prouve...

Les  nombreux "mécènes ou investisseurs" annoncés depuis plusieurs années par l'équipe dirigeante ne sont, à notre connaissance, suivis, pour l'instant, d'aucun fait concret.

Vu l'état de délabrement avancé des lieux (intérieur et extérieur) et les contraintes liées au respect du cahier des charges des bâtiments de France, il est certain que Pinsaguel forte de ses 2800 habitants ne pourra faire face seule à de si grosses dépenses qui atteindront sûrement plusieurs millions d'euros supplémentaires.

Pour autant, les fonds importants déjà dépensés devront être justifiés...  Le projet en cours, quelles que soient nos opinions, ne pourra s'arrêter...

Si notre liste est élue, nous demanderons à Monsieur Jean-louis COLL, Initiateur de ce dossier, de continuer, s'il le désire, à le développer avec nous  afin de mettre en place les objectifs restant à atteindre.

Nous lui ferons part également de certaines de nos idées qui pourront peut être, débloquer cette situation.

l'envers du décor
l'envers du décor
l'envers du décor
l'envers du décor
l'envers du décor
l'envers du décor
l'envers du décor
l'envers du décor
l'envers du décor
Château BERTIER
Château BERTIER
Château BERTIER
l'envers du décor

Ceci est notre engagement  et nous nous y tiendrons !

Pinsaguel - Elections municipales et communautaires du 15 mars 2020
centre bourg immeuble.jpg